idées randos

Nous vous proposons ce descriptif en direction de la Tête Colonney et vous conseillons de partir aux premières lueurs du jour pour profiter des couleurs matinales. L’ascension de la Tête Coloney est réservée aux bons marcheurs, non sujets au vertige.

Du refuge de Platé, reprendre l’itinéraire laissé la veille puis dirigez vous
vers le col du Colonney (2321 m), l’univers est très minéral, vous pénétrez
dans le désert de Platé. Au col du Colonney, vous aurez peut-être la chance
de voir des troupeaux de bouquetins, se prêtant très facilement au jeu
des photos ! Continuez sur l’arête en direction des têtes de Monthieu, des Lindars. La vue est splendide mais l’arête devient plus effilée, le sentier se perd dans les dédales de roches et une petite désescalade équipée d’un câble permet de continuer son chemin en direction de la Tête du Colonney. Cette dernière est reconnaissable de loin par sa borne géodésique. Le retour se fait en partie par le même itinéraire. Après la Tête des Lindars, à l’arrivée du télésiège du même nom, un sentier bascule sur votre droite pour descendre la combe des Forts de Platé, passez votre refuge puis dirigez vous vers les Egratz, les Miots et Plaine Joux.

Altitude: 1337 m

Ouvertures:

Du 15/06 au 30/10. Accessible hors période d’enneigement et en fonction des conditions climatiques. Se renseigner au préalable auprès de l’Office de tourisme pour connaître les conditions d'accès du moment et d'ouverture des refuges présents sur le parcours. Période de pratique conseillée : printemps - été - automne.

Quelle que soit votre randonnée, consultez la météo avant de partir. Pensez à prendre dans votre sac à dos, des barres de céréales, de l'eau en quantité suffisante, des lunettes de soleil, de la crème solaire, une petite trousse à pharmacie, ainsi que des vêtements adaptés à votre sortie en fonction de la saison et de la météo annoncée.
Gratuit. Le tour en lui-même n'est pas payant, ce sont les hébergements (gites, refuges, hôtels) les prestations de services (accompagnement par un professionnel de la montagne) qui le sont. Le bivouac n'est pas autorisé hors des emplacements réservés. (Cf Offices de tourisme et/ou refuges).