x
Par la présente, j’accepte que les données que j’ai saisies dans le formulaire de contact soient stockées électroniquement, traitées et utilisées dans le but d’établir mon dossier, je sais que je peux révoquer mon consentement à tout moment. En savoir plus OK
 

les plus ...

Ce petit édifice allie harmonieusement les décors baroques du XVIIIe siècle et ceux, néoclassiques, du XIXe. Sur les retables ou sur la voûte, les anges, qu’ils soient sculptés ou peints, vous y attendent avec impatience !

Cette paroisse dédié à Saint Martin a été reconstruit en 1681, sur un plan en croix avec chœur carré et nef à deux travées. Son aménagement intérieur (autels, retable, chaire) semble remonter à une tradition baroque tardive des années 1820.

Elle s’est organisée dès le XIIIe siècle - voire antérieurement - autour du pont, passage obligé vers la rive gauche de l’Arve : Sallanches et le Val d’Arly. À l’origine, le village s’appelait Saint-Martin du Pont. Le saint protecteur du lieu, Martin de Tours (316-397) était invoqué en Savoie pour la protection des voyageurs et des ouvrages d’art fréquentés.

L’église paroissiale est la première de la proche région à avoir été restaurée dans le style baroque alpin au XVIIe siècle. Ce mouvement artistique traduisait alors les grands principes de la Réforme catholique édictés lors du Concile de Trente (1545-1563). Cet édifice cultuel a été consacré en 1688, par Monseigneur Jean d’Arenthon d’Alex.
Gratuit.